Gestion Portuaire

Le Programme de Gestion Portuaire TRAINFORTRADE

Le Programme de Gestion Portuaire TrainForTrade de la CNUCED soutient les communautés portuaires des pays en développement dans la recherche d’une gestion portuaire efficace et performante. En vue d’accroître les échanges commerciaux et favoriser le développement économique, le programme a mis en place des réseaux portuaires réunissant des institutions publiques, privées et internationales. L’objectif est de partager les connaissances et l’expertise entre les opérateurs portuaires afin de renforcer la gestion des talents et le développement des ressources humaines des communautés portuaires.

Les Caractéristiques du Programme

Le programme cible les cadres portuaires. Les points forts du programme sont :

Une structure basée
sur un réseau
d’ampleur mondial

Un modèle de
partenariat
public-privé

Un outil de développement des ressources humaines pour mettre en valeur les talents

Un système puissant pour introduire des solutions à valeur ajoutée dans les communautés portuaires

Une méthodologie solide
de partage des connaissances
et d’utilisation des TIC

Un cours
“certificat portuaire”
de haut niveau

  • Le Certificat Portuaire TRAINFORTRADE comprend 240 heures de formation qui peuvent être programmées de manière flexible, en plusieurs sessions réparties sur un à deux ans.
  • Les participants ayant suivi avec succès l’intégralité des 8 modules, rédigent et soutiennent un mémoire devant un jury d’experts internationaux, voient leur qualification validée par le Certificat Portuaire de la CNUCED.
  • Le cours est adapté au contexte local et le sujet de mémoire doit identifier un défi dans les ports respectifs de chaque participant et proposer des solutions concrètes de gestion.

Le Programme du cours de Gestion Portuaire

Les 8 modules du cours

  1. Le commerce et les transports internationaux
  2. L’organisation d’un système portuaire
  3. Le fonctionnement d’un système portuaire
  4. Les défis des ports durables
  5. Les méthodes et outils de la gestion portuaire moderne
  6. La gestion économique et commerciale
  7. La gestion administrative et juridique
  8. La gestion technique et le développement des ressources humaines

Durabilité et appropriation par la diffusion locale

Le programme fonctionne sur la base de quatre réseaux linguistiques (anglophone, francophone, hispanophone et lusophone) en Afrique, en Asie et en Amérique Latine. Le “Certificat Portuaire” est diffusé par les instructeurs locaux de la communauté portuaire du pays, appuyés par les experts de la CNUCED, des autres ports membres des réseaux et des ports partenaires. Les cadres supérieurs sont formés pour devenir instructeurs locaux et assurer la durabilité du programme et l’appropriation du cours au niveau local. Les ports partenaires européens sont:

  • Gijon, Las Palmas et Valencia (Espagne)
  • Marseille Fos et Nantes Saint-Nazaire (France)
  • Belfast (Royaume-Uni)
  • Port de Cork et le Port de Dublin (Irlande)
  • Leixões et Sines (Portugal) 

Hebel Mwasenga (Autorité portuaire de Tanzanie)

« Le programme TRAINFORTRADE réunit les ports du monde entier dans un même village où l’information devient le pouvoir et un outil au service du développement et de la modernisation de nos ports. »

Coopération

Promotion de la coopération Sud-Sud, Nord-Sud et trilatérale régionale et international en accord avec l’ODD 17

Des partenariats ont été développés avec les ports européens qui partagent leurs compétences et connaissances à travers les réseaux linguistiques du programme de gestion portuaire des communautés portuaires d’Asie, d’Afrique et d’Amérique du Sud. Des réunions de coordination annuelles permettent de réunir les représentants portuaires et de faciliter le partage d’expériences et d’expertise. L’échange d’instructeurs Sud-Sud entre les pays membres contribue à renforcer l’exposition des acteurs aux configurations d’autres ports et favorise le partage des connaissances et de bonnes pratiques.

Le Programme de Gestion Portuaire couvre plus de 60 pays

Réseau anglophoneRéseau francophoneRéseau espanophoneRéseau lusophonePartner
Bangladesh Cambodge Ghana
Inde Indonésie Jamaïque Kenya
Malaisie
Maldives Namibie Nigeria Philippines Serbie
Afrique du Sud
Sri Lanka République de Tanzanie
Algérie
Bénin Cameroun Comores Congo
Côte d’Ivoire Djibouti
Gabon
Guinée
Haïti Madagascar Mauritanie Seychelles Sénégal
Togo
Tunisie
Argentine
Bolivie
Chile
Colombie
Costa Rica
Cuba
République Dominicaine Équateur
El Salvador Guatemala Mexique Nicaragua Pérou
Uruguay République du Venezuela
Angola
Brésil
Cap Vert
Timor Leste
Guinée Bissau
Mozambique
Sao Tomé & Principe
Belgique France Irlande Portugal Espagne Royaume Unie (IN)

LES BONNES PRATIQUES

Le programme, qui a démarré en 1998 au Bénin, au Gabon et au Sénégal, est maintenant actif dans neuf pays francophones et dans plus de 71 institutions à travers tout le réseau. En 2011, l’équipe d’évaluation du gouvernement irlandais a conclu que:

 
“Le partenariat entre le Département des Affaires étrangères, le Port de Dublin, la CNUCED et les ports bénéficiaires, est un exemple de bonne pratique en matière de coopération technique”

Le Schéma de Contribution

Based on the principles of cost sharing and in order to ensure the sustainability of the network, each active member country of the TrainForTrade Port Management Programme will allocate the financial resources necessary to cover the implementation and execution of national activities. Apart from the membership fee (USD25,000 per year / per country), each port community, member of the network will commit to allocate a sufficient level of resources to ensure the normal execution of the activities, such as logistics, transport, communication, trainers’ participation and missions.

Le programme de 1998 a 2023

  • Quatre réseaux portuaires (anglophone, francophone, hispanophone et lusophone);
  • Un Comité directeur national créé dans chaque pays;
  • Des conseils et des services dans plus de 76 pays;
  • 3946 agents et cadres portuaires formés;
  • 106 cycles de formation engagés (près de 20 000 heures de cours dispensées);
  • 1387 formateurs certifiés TRAINFORTRADE;
  • Plus de 3000 certificats portuaires distribués .

Témoignages

Un réseau collégial soutient les communautés portuaires d’Afrique de l’Ouest

Photo: l’Office des ports et rades du Gabon (OPRAG).

Godwin Alini a eu une carrière impressionnante dans le secteur de la gestion portuaire. C’est après avoir commencé comme stagiaire en 1999, il y a plus de 20 ans, qu’il est aujourd’hui devenu le PDG de l’Office des ports et rades du Gabon (OPRAG).

Il doit en partie l’évolution de carrière qu’il a connue au cours des deux dernières décennies, à sa participation à divers cours dispensés par le programme de gestion portuaire TrainForTrade de la CNUCED.

Pourtant, à l’origine, il n’était pas destiné à travailler dans la gestion portuaire. Il a d’abord étudié l’économie agricole, puis a obtenu une maîtrise en gestion des affaires. Il est également titulaire d’un diplôme en transport et logistique.

Alini a rejoint le département des ressources humaines de l’OPRAG en 2000 et a depuis cette date, pris part à de nombreuses formations TrainForTrade, d’abord en tant que participant, puis en tant que formateur.

Les thèmes des ateliers de formation liés aux ressources humaines ont été particulièrement utiles dans le travail quotidien de M. Alini. « Les cours m’ont aidé à mieux comprendre et à impliquer les gens dans la réforme de notre port », explique-t-il.

Il a dirigé des ateliers de formation dans le réseau francophone de TrainForTrade au Cameroun, en Côte d’Ivoire, en Haïti, en Guinée et au Sénégal. « J’ai eu le plaisir de former les participants sur des sujets couvrant des questions administratives, juridiques, techniques et de ressources humaines », dit-il.

Un réseau essentiel

Alini, joue un rôle en tant que point focal du programme de gestion portuaire TrainForTrade au Gabon. Ainsi, il affirme que faire partie du réseau est essentiel à sa vie professionnelle.

« Le fait de travailler en réseau avec d’autres gestionnaires portuaires me donne une bonne vue d’ensemble des problèmes actuels des communautés portuaires. Ces experts sont toujours disponibles pour répondre à mes questions », dit-il.

La promotion de la connaissance régionale et de la coopération Sud-Sud fait partie intégrante du programme. Les ports du réseau francophone sont peut-être concurrents, mais comme ils ont beaucoup de choses en commun, ils se soutiennent toujours en échangeant leurs expériences et leurs compétences.

« Un exemple : lorsque j’ai voulu repenser l’OPRAG en mettant en place un nouveau système de communauté portuaire. J’ai passé un simple coup de fil au port d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, et nous avons organisé une visite sur le terrain pour étudier leurs expériences, ce qui a guidé nos réformes », explique M. Alini.

Selon lui, il est également plus abordable de demander conseil à des collègues qu’à des consultants.

« Avec le réseau, je n’ai pas besoin de payer un consultant pour obtenir les informations nécessaires. Même lorsque nous devons engager des experts externes de temps en temps, il est bon de consulter d’abord des collègues, qui peuvent nous guider dans la bonne direction », a-t-il déclaré.

Alini souligne l’immense valeur des leçons qu’il a tirées de ses nombreuses visites dans d’autres ports et de ses rencontres avec des collègues d’autres pays.

« J’ai commencé à construire mon réseau professionnel dès que j’ai participé à la première session de formation des formateurs. Cela a contribué à accélérer la réussite de ma carrière », déclare-t-il.

Bénéficiaire et partenaire

L’OPRAG est bénéficiaire et partenaire depuis le début du programme de gestion portuaire TrainForTrade.

« Le secteur portuaire est au cœur de l’économie du Gabon. Il est important de maintenir un engagement fort en faveur du renforcement des capacités des gestionnaires portuaires, afin de satisfaire et de dépasser les standards les plus élevés et la qualité du secteur », a déclaré M. Alini.

Il considère le programme comme un outil parfait pour atteindre cet objectif. « Nous nous réjouissons de poursuivre la coopération au sein du réseau de la CNUCED et avec d’autres communautés portuaires afin de redémarrer nos économies suite à la crise du COVID-19 de manière durable et inclusive », a ajouté M. Alini.

https://unctad.org/fr/news/un-reseau-collegial-soutient-les-communautes-portuaires-dafrique-de-louest

« TrainforTrade permet de combler un déficit de formation en gestion portuaire dans les pays en développement »

Oswald Rousseau: Coordonnateur National du Programme TrainForTrade, Autorité Portuaire Nationale, Port-Au-Prince. Avril 2018


Impacts local et régional de la formation de la CNUCED

Écoutez Commandant Sinaly Soro, Directeur Adjoint chargé de la Sécurité, de la Sûreté au Port Autonome d’Abidjan, Côte d’Ivoire.


Atouts de TrainForTrade

Partage des expériences et valeur ajoutée pour la sécurité. Madame Huguette Assoumou-Houéto, ancienne Directrice générale du Port autonome de Cotonou, Bénin


« Après la formation TrainForTrade pour nos agents portuaires, on peut mesurer un gain de productivité du Port de Nouakchott. Les bénéfices du Programme de Gestion Portuaire sont traduits par une hausse de 25 % du trafic de marchandises et de 14% du chiffre d’affaires entre 2016-17. »

M. Taleb Ahmed Taghy, Commandant du Port de Nouakchott, Mauritanie

WOMEN IN PORTS

1.Captain Fara Dewi Kartikasari from PT. Pelabuhan Indonesia II (March 2021)

Meet Captain Fara Dewi Kartikasari from PT. Pelabuhan Indonesia II (Persero), one of our port community members.

“Being a #woman does not prevent me from working, and Indonesia Port Corporation is there for me and supports our contributions to our country”, said Capt. Kartikasari from ‘Bima One the tug boat she was navigating in this video.

As we continue to celebrate #InternationalWomensWeek, we urge you to seek out and celebrate women’s achievements. Collectively, we can all help create an inclusive world.

2.Ms. Nur Amalina Mohamed from Johor Port, Malaysia (March 2021)

As we celebrate International Women’s Day in 2021, we urge you to #ChooseToChallenge gender discrimination and bias

“I am so in love with this work! For those ladies who aspire to work in the field that is not so common for women my advice is – be yourself! Think big and don’t listen to people who tell you that it can’t be done. If I can skillfully handle this crane, why can’t you? Women are both beautiful and hardworking.”

This is Ms. Nur Amalina Mohamed from Malaysia and she works at Johor Port, one of our port community members Ms. Mohamed is certified to handle 6 different equipment: Terminal Tractors, Forklift, Empty Container Handler, Container Reach Stacker, Rubber Tyre Gantry and Quay Crane “Happy #InternationalWomensDay  to all the incredible women. Unleash your potential as nothing can stop you to dominate the world.”, said Ms. Mohamed. We at United Nations Conference on Trade and Development TrainForTrade couldn’t agree more .

3.Sofía Gómez Máñez (Civil Engineer) Head of the Waterways Department of Puerto Buenos Aires, Argantina

“In this month that commemorates the struggle of women for equal rights, I would like to invite and encourage more women to work in the maritime-port world. For more than ten years she has worked as a civil engineer in technical documentation and inspection of port works (such as dredging or conditioning; construction of walls, geophysical studies, etc. – among others). Yes, more than once I returned to the office after a visit to a construction site, with mud up to my knees, with my hair ruffled by the winds, but with the satisfaction that I am doing a job that I love. “My wish is that all women can live peacefully and with the freedom to do what each one is passionate about.”

https://www.argentina.gob.ar/noticias/puerto-buenos-aires-constituyo-su-primera-comision-de-politicas-de-genero

https://www.argentina.gob.ar/noticias/dia-internacional-de-la-mujer-2021

Documents en lien

Rapport Réunion Coordination 2021 (Libreville, Gabon)


Présentation du Programme de Gestion Portuaire 2022


Issue in brief N°8 (Cameroon) – CNUCED Questions en bref service press 2011

Partagez cette page sur votre réseau social favori